Articles

Nous l’oublions trop souvent, mais l’oeuvre de romancier et d’auteur dramatique de Lucien Descaves constitue à peine la moitié de ses travaux de plume. Car l’écrivain était également un grand journaliste. Chroniqueur, directeur littéraire du Journal, critique dramatique pour L’intransigeant, collaborant à un nombre incalculable d’autres journaux, et même président honoraire du syndicat des Journalistes… Force est de constater que le journalisme demeurait bel et bien sa principale activité.
Et c’est sans réel étonnement, lorsqu’on connaît ce caractère qu’était Lucien Descaves, que nous retrouvons dans ses articles les mêmes qualités d’homme et d’écrivain, qui font toute la saveur de ses oeuvres romanesques et dramatiques. Avec une carrière journalistique passionnante qui s’étend sur plus de 55 ans, nous pouvons dire que Descaves fut non seulement le témoin d’une époque, mais qu’il en fut le témoin vigilant et actif.
Il a vu de ses yeux la Commune de Paris et les deux guerres mondiales, et a côtoyé les plus grands de son temps (Alphonse Daudet, J.-K.Huysmans, Anatole France, Edmond de Goncourt, etc… Il serait impossible de tous les nommer). De ce fait, les témoignages qu’il nous a laissés à travers ses différents articles restent autant de documents précieux pour la mémoire littéraire, artistique et politique de la France de cette époque.